Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

FNOUs et ROMs

suite au rassemblement de fin mars, les FNOUs ont découvert la vie des Roms... actions de solidarité en vue ...

Lors du rassemblement "toi et moi on se ressemble"  les FNOUs ont vécu leur matinée solidariré, pour certains , en lien avec des enfants Roms : un groupe a découvert un slam réalisé par des enfants roms et en ont inventé un en retour, un autre groupe a réalisé un imagier des différences  (voir photos ) à destination d'enfants Roms fréquentant un atelier-lecture (voir autre photos). Ces enfants  ont traduit  les mots de l'imagier en romani , mots  retranscrits dans l'album qui est ainsi devenu un imagier bilingue

 

Les besoins sont grands, pour ces familles roms, en  habits d'enfants pour la saison qui vient (pas d'habits d'hiver) et  en chaussures .(Comme elles habitent en nombre dans une caravane, les familles ne stockent rien, pas plus les habits qu'autre chose. En plus comme ils n'ont pas l'eau sur place, les habits trop sales sont jetés.)

Il manque aussi toujours des couches pour les 0 à 2 ans.

 

Quelques équipes de FNOU et de JT de notre diocèse, poursuivront donc leur démarche solidaire en collectant dans leur entourage de ces objets manquants...

 

 

Ci-dessous le témoignage d'animatrices de cet atelier, dont Françoise, qui , avec Nawal , a participé au rassemblement de fin mars. 

  

 


Chemin Napoléon à Hellemmes : un atelier-lecture régulier avec les enfants non-scolarisés.



Depuis 4 ans, tous les mardis après- midi, (en période scolaire), nous allons sur le terrain avec deux caisses de livres, bâches, papiers/crayons, et nous nous installons au milieu des cabanes et des caravanes pour rencontrer les enfants.


Notre projet s’inspire de la « Bibliothèque de Rue » de ATD quart monde :


Apporter aux enfants (beaucoup sont non scolarisés…) un moment de rencontre avec le livre, c’est leur ouvrir une porte sur l’imaginaire, leur offrir un moment rien qu’à eux, leur permettre de s’évader d’un quotidien difficile.

C’est aussi leur offrir un accès à la culture. Après la lecture d’albums, un temps est consacré au dessin, coloriages pour leur plus grand plaisir aussi !




Chaque rencontre est différente ! Nous sortons de l’atelier, riches de cette rencontre, bouleversées par leurs regards plein d’attentes et leurs sourires ! Nous avons découvert des enfants comme les autres, curieux, avides de connaissance. Ils sont plein de joie de vivre, et forcent notre admiration lorsque nous les voyons évoluer dans ces conditions de vie particulièrement précaires.

Inévitablement, toute menace pesant sur leurs familles (expulsions, ….) rejaillit sur eux et engendre des difficultés.

 

 

 

 

Nous avons fait nôtre cette idée fondamentale :

« Qu'est-ce qu'un homme, une femme, un enfant, une fois sa vie sauvée, sa nourriture et son gîte retrouvés si, sans activité, il ne peut pas lire, écrire, dessiner ou communiquer, et ainsi reprendre sa place dans la communauté des humains, pour mieux se projeter dans l'avenir et se reconstruire. »

« Le Monde des livres » (30.11.2012) (Extrait de « Appel international : l'urgence de lire)



Ange-Marie, Anne-Marie, Emmanuelle, Françoise, Hélène, Josseline, Marie-Claude, Renée, Thérèse, … (octobre 2
014)

Article publié par catherine priester • Publié Lundi 27 avr 2015 • 1152 visites

Haut de page